Système nerveux Myélo, scanner, IRM

Myélographie scanner et IRM

A retenir :

 

La myélographie implique l’injection d’iode dans le sac entourant la moelle épinière et la réalisation de clichés de la colonne. Si une masse ou un disque hernié est présent, une interruption de la colonne d’iode est visible

 

Le scanner est un examen aux rayons X (comme la radiographie) qui fournit une image en section de la colonne. C’est un bon outil de diagnostic et de localisation des hernies de disque calcifié

 

L’IRM est un examen d’imagerie qui permet de bien visualiser les tissus mous (disque et moelle)

Myélographie/myéloscanner

 

·         Un scanner est réalisé afin de localiser le matériel discal. Avec cette information permet au chirurgien d’intervenir précisément et de minimiser le traumatisme médullaire

·         Si le matériel discal n’est pas visible au scanner, afin de localiser le site lésionnel sur la moelle épinière, une myélographie est souvent nécessaire

·         Le mot myélographie est tiré de 2 racines : myélo (moelle épinière) et graphie (image)

·         La moelle épinière ne peut être visualisée avec des radiographies de la colonne vertébrale

·         Une myélographie implique l’injection de produit de contraste (iode) dans le sac qui entoure la moelle épinière (appelé le sac dural qui délimite l’espace sous arachnoïdien)

·         Après injection, les contours de la moelle épinière deviennent visibles et permettent au neurochirurgien de voir si des masses compriment la moelle ou si elle est œdémateuse

·         Cet examen est anatomique, c’est-à-dire qu’il ne renseigne pas sur la fonction de la moelle épinière

·         Avant myélographie, votre animal doit subir un examen neurologique, des tests sanguins, et parfois des radiographies thoraciques (pour écarter une tumeur pulmonaire)

·         Du fait que la myélographie nécessite l’injection de produit de contraste près de la moelle épinière, elle est réalisée sous anesthésie générale. Cela permet aussi un bon positionnement de l’animal pour les radiographies. De plus, votre animal ne ressent aucune douleur à l’injection

 

Déroulement de la myélographie Myéloscanner chez un chien

 

·         Une voie veineuse et une perfusion sont placés et votre animal endormi. Une anesthésie gazeuse, plus sûre, est utilisée. Des radiographies puis un scanner sont alors réalisées afin de chercher les signes les plus évidents

·         Une zone est tondue sur l’arrière train ou derrière la nuque, et nettoyée avec des antiseptiques. Une aiguille spinale est introduite entre deux vertèbres jusqu’à ce que le liquide céphalo-rachidien s’écoule. Un échantillon de liquide est alors parfois recueilli pour analyse. Le produit de contraste est ensuite injecté lentement, il se répand le long de la moelle épinière et la souligne. Un nouveau scanner (myéloscanner) ou une nouvelle série de radiographies (myélographie) est prise. Le produit de contraste indique ainsi toute zone d’œdème, de compression ou autre

 

Indications de la myélographie

 

·         Le myéloscanner ou la myélographie sont plus souvent utilisés pour diagnostiquer un disque hernié. Tandis qu’un patient peut être présenté avec peu de signes évidents de hernie discale, l’examen avec produit de contraste peut être nécessaire pour différentier cette pathologie d’autres hypothèses

·         Ils sont également utilisés afin de définir l’intensité des lésions médullaires en cas de fracture de la colonne, de tumeur de la moelle épinière ou des racines nerveuses, ou de tumeur de la colonne elle-même. Dans certains cas, une tumeur autour de la moelle aura le même aspect qu’une hernie discale

·         Cet examen permet de localiser précisément le problème, ce qui est particulièrement important en cas d’intervention chirurgicale

 

Complications potentielles

 

·         Comme lors de toute anesthésie, des complications peuvent survenir. Bien que rare, un décès à l’anesthésie est possible ; grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques adaptés et d’appareils de surveillance, ce risque est minimisé

·         Une apnée due à l’injection du produit de contraste est possible, mais elle se résout rapidement avec l’élimination du produit de l’organisme

·         Une réaction allergique (de fréquence rare) au produit de contraste peut être létale

·         Une dégradation de l’état neurologique peut survenir du fait de l’irritation et de l’inflammation de la moelle épinière par l’injection. Elle est souvent transitoire

·         Des convulsions peuvent apparaître si l’animal est sensible au produit de contraste. Si elles apparaissent pendant le réveil, des médicaments sont administrés pour les contrôler ; elles sont quasi systématiquement passagères

·         Parfois, la myélographie n’est pas diagnostique lorsque le produit a été injecté à l’extérieur du sac entourant la moelle épinière. L’examen doit alors être renouvelé le lendemain, une fois le produit de contraste éliminé de l’organisme

 

IRM

 

·         Dans certains cas où le scanner n’est pas l’examen de choix ou n’a pas pu montrer de lésion, il peut être indiqué de réaliser un examen par Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM).

·         L’examen se déroule sous notre responsabilité au CHU Pellegrin dans un centre de recherche disposant d’un IRM adapté aux animaux

·         Cet examen est possible ponctuellement sur notre demande

·         Une anesthésie est nécessaire, et des examens pré-anesthésiques sera réalisée préalablement. Sur  place, un vétérinaire anesthésiste et un vétérinaire spécialisé en imagerie médicale seront présent aux cotés des ingénieurs et techniciens du CHU qui procèdent à l’examen